Annuaire inversé des pays d'ASIE ET MOYEN ORIENT :

Annuaire inversé des continents :

Articles susceptibles de vous intéresser :

Suivez-nous sur Google+

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Tweeter

Corée du Nord : Les annuaires inversés

Partager

Vous recherchez des renseignements au sujet d’un correspondant en Corée du Nord ? L’annuaire inversé vous fournit les dernières informations ayant filtré depuis la partie du monde la plus fermée aux télécommunications.

Impossible de trouver ou identifier un numéro de téléphone en Corée du Nord

La Corée du Nord, officiellement République populaire démocratique de Corée, est un territoire de 120 000 km2, situé entre la Chine et la Corée du Sud. Régime totalitaire à parti unique, dirigée par Kim Jong-eun, la nation est définie comme premier ennemi mondial des nouvelles technologies de communications et d’informations, arrivant en tête de liste du classement des ennemis de la liberté de l’association Reporters sans Frontières.

Corée du Nord

Au vu de la politique gouvernementale, il est impossible d’accéder à des informations au sujet des attributions téléphoniques nord-coréennes, qu’elles soient fixes ou mobiles… Il n’existe pas d’annuaire officiel, et évidemment pas de service d’annuaire inversé. Sachez tout de même que le million de lignes téléphoniques filaires fixes en service est contrôlé de près les autorités, et qu’il est sans doute possible d’identifier un correspondant en passant par le biais des voies officielles.

INDICATIFS ET CONTACTS OFFICIELS EN COREE DU NORD

L’indicatif international de la Corée est le 00850. Il sera suivi d’un 2 si vous appelez dans la région de Pyongyang, et d’un 9 si vous appelez dans la région de Hamchon.

Il n’existe pas d’ambassade de France en Corée du Nord, mais il est possible de joindre le Bureau français de coopération au 00850 02 381 7777 ou sur la ligne portable du Directeur du Bureau de Coopération au 00850 191 250 16660. Si vous êtes à l’aise dans d’autres langues que le français, vous pouvez également tenter de joindre les ambassades du Royaume-Uni (au 00850 02 381 7980) ou d’Allemagne (au 00850 02 381 7385).

Il également recommandé de se renseigner auprès du gouvernement français pour obtenir les dates des voyages diplomatiques d’émissaires français, qui rapportent régulièrement des nouvelles actualisées en provenance du pays.

LES TELECOMMUNICATIONS EN COREE DU NORD

En Corée du Nord, il n’y a qu’un seul opérateur historique qui fournit les lignes fixes du million d’usagers coréens du téléphone. Depuis 2008, il existe également un opérateur de téléphonie mobile : Koryo Link. Ce réseau mobile officiel a été mis en place par la société égyptienne Orascom (qui détient 75% de la firme) sous surveillance étroite de l’état, ce signe d’ « ouverture » aux nouvelles technologies étant en réalité un effort des autorités pour contrôler davantage la population, la police pouvant traquer plus facilement les opposants potentiels au régime.

Depuis 2010, l’usage du téléphone portable a tout de même explosé, avec l’arrivée sur le marché coréen d’appareils chinois de gamme moyenne. Et l’arrivée de la 3G devrait permettre de passer début 2013 le cap du million d’utilisateurs de mobile. La 3G ? Eh bien oui, car les Nord-Coréens ont accès à Internet, ou du moins à quelque chose qui y ressemble : une version validée par le gouvernement et acheminée par le fournisseur d’accès internet officiel : Kwangmyong.

Seules zones « libres », celles dédiées aux touristes, notamment autour du Mont Kumgang, mais afin de prévenir toute fuite, deux types de numéros sont alloués, respectivement aux touristes, et aux Coréens. « Il est impossible de téléphoner de l'un à l'autre. Les autorités surveillent ces communications. La police politique traque ceux qui seraient tentés d'utiliser les télécommunications pour briser le contrôle », déclarent Reporters Sans Frontières.

Avec la multiplication des usagers et la proximité de la Chine, quelques brèches commencent à apparaître dans la surveillance. On note en particulier l’apparition de mouvements libertaires qui diffusent clandestinement des moyens d’accès au net et du contenu informatif sur clefs USB. Mais ce n’est encore que le début de l’évolution timide d’une nation où l’Etat se permet de couper régulièrement tout réseau téléphonique en fonction des événements de politique intérieure.

A l’heure actuelle, pour appeler l’étranger, les Nord-Coréens utilisent des portables chinois de contrebande à proximité de la frontière chinoise pour bénéficier du réseau voisin. Ils enterrent ces appareils dans des sacs plastiques, loin des zones résidentielles, et n’appellent pas plus de deux minutes, par crainte légitime des surveillances de l’armée.

Afin d’obtenir davantage d’informations au sujet des communications et des organismes, vous pouvez consulter le site northkoreadirectory, qui est un des sites les plus renseignés sur les liens internet nord-coréens. Vous serez susceptible d’y trouver des coordonnées numériques au sujet du sport, des voyages, du business, de l’éducation, de la culture, et de la société en général.

Corée du Nord

Publié le 20/02/2013