Qu'est-ce qu'un annuaire inversé ?

Contrairement à un annuaire classique, un annuaire inversé vous permet de retrouver, grâce à un numéro de téléphone, le nom et l'adresse d'un abonné. Vous découvrirez ainsi à qui appartient un numéro de téléphone. Avec un annuaire traditionnel, la démarche est inverse. Vous trouvez à partir d'une adresse ou d'une identité, le numéro de téléphone d'une personne.

Toutes les solutions pour savoir à qui est ce numéro

Pour utiliser un annuaire inversé, vous avez le choix. Solution la plus courante par le biais de votre opérateur téléphonique : celui-ci fait apparaître automatiquement le nom de la personne qui vous appelle. La deuxième possibilité à la demande : grâce à une base de données, vous trouverez le nom se cachant derrière un numéro inconnu.

Parmi les solutions existantes, le service “Top secret” de France Télécom vous permet aussi de savoir à qui appartient ce numéro. Le principe est simple : lors d'un coup de fil, l'opérateur demande à la personne qui appelle d'attendre le temps que son nom soit donné à l'abonné.

L'annuaire inversé intègre-t-il les numéros en liste rouge ? Oui, à la création du service, ces numéros étaient dévoilés. Mais face au mécontentement des personnes, qui payaient à l'époque tous les mois pour être en liste rouge, les opérateurs ont dû cesser. Contrairement à ceux de la police ou des services d'urgence qui sont tous listés, ces numéros ne sont donc plus concernés par le service de l'annuaire inverse.

Astuce pour les numéros provenant de l'étranger : grâce à l'annuaire inversé international, vous pouvez identifier un appel inconnu.

Le pot de terre contre le pot de fer ou l'histoire de Fermic contre France Télécom

L'histoire remonte à 1992 lorsque la société Iliad (Free), autrefois appelée Fermic, entre dans le marché de l'annuaire inversé. A l'époque, seule France Télécom proposait ce type de service via le téléphone. Iliad tente donc un coup de poker et décide de créer un annuaire inverse sur Minitel. Très vite, le 3615 ANNU devient une référence et ses campagnes publicitaires entrent dans tous les esprits. Pour contrer sa notoriété grandissante, France Télécom réplique en créant le 3615 QUIDONC. Mais son service d'annuaire inversé ne rencontrera jamais la réussite de son concurrent.

L'histoire de l'annuaire inverse aux États-Unis

La saga de l'annuaire inversé commence aux Etats-Unis dans les années 50. A cette époque, seules les entreprises utilisent les annuaires inversés imprimés par les opérateurs. Ce n'est que 50 ans plus tard, que les premiers annuaires inversés font leur apparition en ligne. Sous l'influence des spots publicitaires, les particuliers commencent alors à utiliser ce service sur Internet. Mais il faut dire que la recherche sur les numéros fixes ou portables est bien différente de celle de la France.

En effet, aux Etats-Unis, l'annuaire portable est inexistant puisque aucune base de données ne recense les numéros de mobiles des abonnés. Quant aux personnes sur liste rouge, elles continuent de payer un abonnement auprès de leur opérateur. Mais comme en France, et grâce aux nombreux sites d'annuaire inversé, il est possible de trouver facilement l'identité d'un numéro inconnu.

Mis à jour le 30/05/2014 à 12:49 | Publié le 20/09/2012