Abécédaire du téléphone fixe

L'annuaire inversé

Autorité des Communications Electroniques et des Postes

La Boucle Locale Radio

Le call back

La carte téléphonique prépayée

Le dégroupage de la boucle locale (en France)

L'appelant et la présentation de son identité

L'Opérateur de Longue Distance (OLD)

Le préfixe téléphonique

Le service universel

 

L'annuaire inversé

A partir d'un simple numéro de téléphone, l'annuaire inversé vous permet de retrouver le nom, le prénom ou l'adresse de la personne qui vous appelle. Si le numéro de téléphone visé appartient à un mobile, vous pourrez également obtenir le nom de l'opérateur. A contrario, l'annuaire classique est destiné à chercher via à un nom et/ou une adresse, le numéro de téléphone d'un abonné.

L'histoire de l'annuaire inverse prend un véritable tournant avec la création du 3615 ANNU. Imaginé en 1992 par la société Iliad, cet annuaire sur Minitel vint concurrencer le géant France Télécom, alors détenteur d'un annuaire inversé par téléphone. Lorsque le 3615 ANNU voit le jour, c'est le succès immédiat. Perdant d'importantes parts de marché, l'opérateur historique décide donc de créer son propre service sur Minitel. Mais la réussite n'est pas au rendez-vous et l'opérateur historique traine en justice pendant de longues années son principal concurrent.

Autorité des Communications Electroniques et des Postes

L'ARCEP est le régulateur français des télécommunications et des activités postales. Créé en 1996, cet organisme public et indépendant vieille au bon respect de la libre concurrence entre les entreprises du secteur. Chaque année, l'autorité rend ses recommandations. Elle peut également intervenir lorsqu'un contentieux mêle différents opérateurs.

La Boucle Locale Radio

La Boucle Locale Radio (ou B.L.R.) est une technologie visant à relier un abonné à son opérateur. Constituée de la paire de fils de cuivre, elle est soit aérienne soit enterrée dans le sol. Au début du système, seule la boucle locale était utilisée, permettant ainsi aux utilisateurs les plus éloignés d'avoir accès au centre téléphonique. Avec l'apparition des nouvelles technologies et la libéralisation du marché, la desserte filaire traditionnelle s'est vu complétée par des connexions radios.

Le call back

Call back signifie en français "procédure de rappel". Ce système permet de ne pas être facturé pour une communication passée à l'étranger. La méthode est simple : l'abonné appelle un serveur puis raccroche sans qu'aucune communication ne lui soit facturée. Le serveur rappelle ensuite automatiquement l'abonné sur le réseau étranger. Celui-ci peut alors composer le numéro de téléphone souhaité. L'utilisateur sera donc facturé selon le tarif établi par l'opérateur dans le pays concerné.

La carte téléphonique prépayée

Contrairement à un abonnement, la carte d'appel téléphonique prépayée permet d'appeler vers les fixes et les mobiles en utilisant un “crédit à la consommation”. Cette carte, rechargeable ou à usage unique, détient un numéro d'identification ainsi qu'un code PIN. Quand l'utilisateur veut passer un appel, il doit, avant de composer un numéro de téléphone, donner ces codes à l'opérateur concerné. Chaque communication passée est ainsi déduite du montant total de la carte.

Le dégroupage de la boucle locale (en France)

Le dégroupage de la boucle locale est un processus qui vise à mettre fin au monopole d'un opérateur. A l'image de France Télécom, celui-ci se désengage d'une partie de son réseau permettant à ses concurrents de bénéficier notamment de ses lignes téléphoniques. Les entreprises du secteur peuvent donc proposer leurs propres services à leurs clients tels que le téléphone ou l'accès haut débit.

L'appelant et la présentation de son identité

L'identification de l'appelant permet à un abonné de connaître le numéro de téléphone de la personne qui l'appelle. Ce système a été mis en place en 1988 pour la RNIS, en 1992 pour les pompiers (le 18), en 1993 pour le SAMU (le 15) et en 1994 pour l'identification des appels malveillants. Le 12 mars 1996, une décision de la CNIL a permis d'étendre ce système à tous les abonnés. Un an plus tard, France Télécom commercialisait le service. Aujourd'hui, il est étendu de manière automatique. Cependant, pour ceux qui désirent appeler “en masqué”, c'est à dire, sans être identifié, deux solutions s'offrent à eux : soit en appelant le numéro vert (0800 25 14 14) soit en composant le 3651 suivi du numéro de téléphone à contacter.

L'Opérateur de Longue Distance (OLD)

Un Opérateur Longue Distance est une société de télécommunication qui assure la transmission des communications longues distances qu'elles soient nationales ou internationales. Cet opérateur ne détient donc pas de l'équipement local pour raccorder les abonnés et traite directement avec les commutateurs qui les gèrent. Un Opérateur Longue distance possède cependant des fournitures de transports et fait payer à ses clients, via un abonnement, les appels longue distance.

Le préfixe téléphonique

Délivré par l'Autorité de Régulation des Télécommunications à chaque opérateur, le préfixe est un (ou plusieurs) chiffre que doit obligatoirement composé un utilisateur avant de joindre un correspondant. Le préfixe permet ainsi d'identifier l'opérateur sélectionné par l'appelant.

Le service universel

Les opérateurs sont tenus par la loi de fournir à tous un service téléphonique de qualité à un prix raisonnable. La loi prévoit ainsi la gratuité de tous les appels d'urgence, la livraison d'un annuaire imprimé et électronique, l'installation de cabines téléphoniques en France et la délivrance d'un service de renseignements téléphonique. Géré financièrement par France Télécom depuis sa création, le service universel est, depuis la libéralisation du marché, payé par tous les opérateurs.

Mis à jour le 05/02/2013 à 16:49 | Publié le 18/09/2012