Actualités annuaire inversé

Un mouchard chinois découvert dans des milliers de smartphones

|    Partager

Vous êtes propriétaire d’un smartphone Android acheté à prix raisonnable ? Vos SMS, vos contacts, la liste de vos appels téléphoniques et vos données de géolocalisation sont peut-être en ce moment même en train d’être analysés à à Shanghai. Des milliers, voire même des millions de smartphones seraient infectés par ce mouchard chinois.

Un logiciel secret surveillait les textos

C’est la société américaine de sécurité informatique Kriptowire qui repéré ce fameux mouchard. Prenant la forme d’un logiciel préinstallé dans certain téléphones tournant sous Android, il surveillait secrètement les utilisateurs et envoyait même l'intégralité de leurs textos sur un serveur basé en Chine. Et ce toutes les 72 heures !

Ce logiciel, qui devait à l’origine éliminer les SMS et les appels inopportuns comme le télémarketing, a été créé par la société chinoise baptisée Shanghai Adups Technology. Cette dernière a des partenariats avec de grands constructeurs chinois comme Huawei et ZTE et la société américaine, Blu Products, qui commercialise des téléphones aux Etats-Unis.

Les téléphones prépayés et bas de gamme seraient les plus vulnérables mais le nombre de produits concernés reste encore flou, indique le célèbre journal New York Times qui a révélé l’information.

On ignore encore combien de smartphones sont concernés

Blu Products révèle que 120 000 terminaux sont infectés par ce logiciel. Mais l’entreprise chinoise prétend être présent sur plus de 700 millions de téléphones, voitures et autres appareils connectés à travers la planète ! Pour l’heure, il est donc très difficile de savoir quels sont les clients concernés par ce problème. 

Toujours est-il qu’aux Etats-Unis, cette histoire commence à faire grand bruit. Pourquoi la Chine a t-elle installé ce logiciel secret dans les smartphones des américains ? Exploitation de données secrètes à des fins publicitaires ou un effort des autorités chinoises pour recueillir des renseignements ? Les autorités américaines hésitent encore, indique le quotidien américain.

La société  Shanghai Adups Technology a, quant à elle, déclaré que le logiciel n'était pas destiné aux téléphones américains mais à aider un fabricant chinois désireux d'analyser les comportements de ses clients…

En attendant que toute la lumière soit faite sur le sujet, l’entreprise américaine Blu Products aurait mis à jour tous ses terminaux afin d'éliminer au plus vite la fonctionnalité en cause.


Lisez aussi : 

Attention, un texto suffit pour pirater votre Android

Un faille de sécurité permet de lire tous les SMS

Votre smartphone est-il sur écoute ?

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article