Actualités annuaire inversé

Smartphone au volant: une habitude qui tue

|    Partager

Le smartphone accompagne chaque instant de notre vie. Greffé à notre main, il s’invite même en voiture. Pourtant, le téléphone est un passager meurtrier. Aujourd’hui, plus de 17 % des accidents mortels sur la route sont attribués au smartphone, contre 4 % il y a cinq ans. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! L’Association Française des Sociétés d’Autoroute (AFSA) vient de publier une enquête qui révèle combien le smartphone occupe une place encore importante auprès des conducteurs.

40 % des 25-35 utilisent leur smartphone en conduisant 

Pour sonder les pratiques des automobilistes, l’AFSA a interrogé 2018  personnes sur diverses aires de repos. Conclusion ? Près de 20 % des conducteurs utilisent leur téléphone au volant. Une statistique d’autant plus inquiétante qu’elle grimpe à près de 40 % chez les 25-35 ans. Cette pratique aujourd'hui répandue ne se limite pas aux situations où l'on roule au pas comme dans les embouteillages. Même à vivre allure, on envoie des SMS ou on répond à ses appels.

Cette inattention au volant préoccupe les autorités puisqu’elle est à l’origine d’un plus grand nombre d’accidents. Après la somnolence, première cause des accidents mortels sur la route, le portable, qui multiplie par trois le risque d'accident, pourrait devenir le deuxième fléau. Dans son rapport, l’AFSA indique même que la France serait en passe de rejoindre les Etats-Unis où l’usage du smartphone au volant est devenu plus meurtrier que la consommation d’alcool chez les jeunes.

15 secondes, c'est 500 mètres d'inattention

Pour sensibiliser et alerter les automobilistes sur ces dangers, l’association rappelle qu’à 130 km/h, 5 secondes passées à pianoter sur son smartphone représentent près de 170 mètres sans regarder la route. En 15 secondes, l’automobiliste parcourt 500 mètres en état de déconcentration, ce qui réduit la réactivité en cas de danger et augmente donc fortement le risque d’accident.

Une campagne va être menée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SurAutoroute et le slogan « Le téléphone, on l’oublie ! ». L’ASFA relayera également des cours vidéos montrant les conséquences de la déconcentration des conducteurs. 

Rappelons que l’usage ou la manipulation du téléphone est interdite par la loi et est punie de 135 euros d’amende ainsi que d’un retrait de 3 points du permis de conduire. Et cette interdiction concerne également le kit piéton depuis le 1er juillet 2015 !


Lisez aussi :

Pourquoi téléphoner au volant est dangereux ?

Un accident de la route sur 10 attribué au smartphone

Un piéton sur 2 regarde son smartphone en traversant

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article