Actualités annuaire inversé

Skype et WhatsApp vont-ils devenir des opérateurs?

|    Partager

Cela fait des années que la guerre est déclarée entre les opérateurs téléphoniques et les services de messageries. Il faut dire que WhatsApp, Skype ou Facebook Messenger fournissent exactement le même service que Free Mobile, Orange et SFR en permettant de passer des appels et d’envoyer des messages. Mais il existe bien une différence : les services de messageries ne sont pas considérés comme des opérateurs téléphoniques au grand dam de ces derniers. L’Union Européenne réfléchit donc à une solution pour enterrer cette hache de guerre.

 

Ce que demande l’Union Européenne

L’idée de la Commission européenne est très claire : remettre sur un pied d’égalité les sociétés de messageries dites « OTT » (over the top) avec les opérateurs téléphoniques traditionnels. A la mi-septembre, Bruxelles devrait donc présenter de nouvelles mesures visant à rabattre toutes les cartes. Parmi elles, l’UE souhaitent mettre fin aux exceptions fiscales, permettre l’émission d’appels d’urgence, empêcher la revente des données personnelles et élaborer une meilleure collaboration avec la justice.

En effet, contrairement aux opérateurs téléphoniques, qui sont soumis à des règles strictes concernant l'utilisation qu'ils font des données de leurs clients, les « OTT » peuvent aujourd'hui exploiter ces données comme ils l'entendent. Ces derniers ne sont même pas tenus de collaborer avec les autorités sur les questions de chiffrement de leurs données, ce qui s’avère particulièrement compliqué dans les affaires de terrorisme. Aujourd’hui, l’UE souhaite donc contraindre les OTT à lever cette confidentialité.
 

Qu’est-ce que cela va changer pour Skype et WhatsApp ?

Appliquer les mêmes règles aux opérateurs et aux OTT reviendrait donc à avoir le beurre et l'argent du beurre. Davantage de protection de la vie privée d'un côté, en empêchant les services de messageries d'en faire un usage commercial, et moins de l'autre, quand il s'agit d'enquêter sur des affaires de terrorisme, par exemple. 

Mais il ne faut pas oublier que Skype, Whatsapp, Hangouts, Viber ou Wechat pèsent à eux seuls 263 milliards d’euros. Obliger les OTT à devenir opérateurs télécoms pourraient aussi leur permettre de gagner en crédibilité et d'élargir leur gamme de services. Surtout que derrières ces services se cachent Microsoft, Google et Tencent. Chacun de ces groupes à suffisamment de trésorerie pour acheter Orange ou Vodafone. Les loups entreront-ils dans la bergerie ? C’est à l’Union Européenne de trancher !


Lisez aussi :

Google est désormais un opérateur téléphonique

Le Facebook Phone sonnera bientôt

Skype my husband !

Publié le

Réagir à cet article