Actualités annuaire inversé

Quand SFR s’emmêle les pinceaux

|    Partager

Qui n’a jamais été énervé contre son opérateur téléphonique ? En la matière Pierre Col, blogueur chez Zdnet, en connait un rayon ! Client de SFR depuis quelques années, il a été victime d’un prélèvement injustifié de plus de 345 euros de la part de son opérateur sans en être averti alors que c’est une obligation légale ! De quoi le faire sortir de ses gongs…

 

Prélevé de 345,63 euros par erreur par SFR

En se rendant compte de l’erreur (qui représente  tout de même six fois ce qu’il paye habituellement), Pierre se rend en boutique pour obtenir des réponses… en vain. Le personnel impuissant lui précise que ce type de problème s’est produit tout l’été et lui promet de faire remonter son problème au service client, injoignable par l’abonné. Deux semaines plus tard, aucun retour. L’abonné retourne donc en boutique où le personnel fait de nouveau part de son impuissance, mais effectue néanmoins une relance. 

Face au silence de SFR, Pierre décide donc de relater son aventure sur les réseaux sociaux. Pour s’éviter une mauvaise publicité, l’opérateur fini par s’emparer du problème en avouant sur Twitter avoir mélangé les factures de certains de ses clients. Le prélèvement inattendu et injustifié de Pierre n’est donc qu’un effets de ce « bug » pour le moins gênant pour l’opérateur…

SFR dans la tourmente 

Y’a-t-il encore un pilote dans l’avion SFR ? La question est en droit d’être posé dans ce dysfonctionnement est une illustration de plus du chaos qui semble régner ces derniers temps chez l’opérateur. Pierre Col se demande même si ce n’est pas là "une stratégie de SFR pour gonfler sa trésorerie", l’entreprise étant endettée de près de 5 milliards d’euros. Quoi qu’il en soit, c’est une brèche dans l’édifice SFR déjà bien fissuré. 

Dans la ligne de mire de l’autorité de la concurrence pour son mariage jugé illégal avec Numericable, SFR enchaîne les déconvenues : l’association UFC Que Choisir l’a fait condamner pour la présence de multiples clauses abusives dans ses contrats et l’entreprise se prépare la suppression de 5 000 postes dans les prochains mois. Cette mauvaise publicité n’arrange donc pas les choses et les clients pourrait fuir rapidement chez la concurrence si l’opérateur ne redresse pas rapidement la barre. Espérons que Patrick Drahi, le PDG du groupe, trouvera une solution viable et durable…


Lisez aussi :


SFR ment-il dans ses publicités ?

Quand SFR harcèle ses abonnés

SFR, nouvelle victime de Périscope

 

Publié le

Réagir à cet article