Actualités annuaire inversé

Orange victime d’une cyberattaque de grande ampleur

Après La Française des Jeux, EDF et l’application Snapchat, c’est au tour d’Orange d’être victime d’une cyberattaque. Le 16 janvier 2014, plus de 800.000 clients de l’opérateur en ont fait les frais. En s’introduisant sur la page « Mon compte » de l’Espace client du site d’Orange, les hackers ont dérobés les noms, prénoms, adresses postales, adresses mails, numéros de téléphone (fixes ou mobiles) de 3 % des clients de l’opérateur. Fort heureusement, les pirates informatiques n’ont pas réussi à s’emparer des mots de passe des comptes puisque qu’Orange a rapidement stoppé leur intrusion. Mais le mal était déjà fait, en grande partie…

Que risquent les clients d’Orange suite à ce piratage?

Grâce à cette attaque, les hackers ont saisi une véritable mine d’or qui leur permettra d’obtenir d’autres données bien plus précieuses…  En effet, munis du nom, de l’adresse et du numéro de téléphone de leurs futures victimes, les pirates pourront se faire passer pour Orange via un SMS, un email ou un coup de fil. En prétextant un problème technique, une mise à jour ou une vérification d’information, ils vous demanderont d’autres données confidentielles. Sans vous méfier, vous pourrez ainsi communiquer vos codes secrets, voire vos numéros de carte bancaire. Cette arnaque bien connue, appelée également « phishing », fait la fortune des pirates informatiques.

Yahoo Mail également la cible d’une cyberattaque

Presque au même moment, la messagerie Yahoo a également été victime d’une attaque massive. Les cybercriminels se sont introduits dans les comptes mails des clients afin de récupérer des informations personnelles. Plusieurs milliers de personnes en auraient été victimes avant que Yahoo ne procède à une sécurisation des comptes.

Après ces vols, les clients d’Orange et de la messagerie américaine devront donc se montrer très prudents. Quelle que soit la teneur des messages que vous pourrez recevoir ces prochains mois, il n’y a qu’une règle à retenir : ne jamais transmettre ses coordonnées bancaires, ses codes confidentiels ou ses mots de passe, que ce soit par email, texto ou par téléphone.

Si, par mégarde, vous avez fourni ce type d’informations, il y a deux démarches à suivre :

1. Changez tous vos mots de passe, comme si vous changiez vos serrures après avoir perdu vos clés.

2. Si vous notez une dépense frauduleuse sur vos relevés bancaires, contestez le paiement immédiatement auprès de votre banque. Elle sera tenue de vous rembourser sur le champ le montant de l’opération non autorisée.

 

Lisez aussi :

Votre téléphone portable est-il sur écoute?

44.700 euros de facture pour une carte SIM prêtée!

Facebook, super espion? Protégez vos données!

Usurpation de numéro de téléphone, le cauchemar

Publié le

Réagir à cet article




MONA*47/81 Posté le
le 11 février entre 15 h et 15 h 30, j'ai reçu deux appels téléphoniques de "Téléand.com" (? écrit phonétiquement) d'une voix masculine avec léger accent se disant je cite : <> Second appel, autre voix masculine se disant <>