Actualités annuaire inversé

Mais qui est donc Périscope?

|    Partager

On dit souvent que les footballeurs n’ont pas inventé le fil à couper le beurre. Le dernier scandale qui secoue le petit monde du ballon rond en est une belle illustration. Cette fois-ci, le dérapage nous vient d’un des défenseurs du PSG. Dans une vidéo, Serge Aurier insulte, à travers une boutade homophobe, son entraîneur Laurent Blanc. Depuis, ce petit film, posté sur l’application Périscope, a fait le tour du monde. On ignore si le joueur en possède des actions, toujours est-il qu’il a offert une publicité de rêve à l’appli qui devrait exploser les compteurs de téléchargements d’ici les semaines à venir…

Qu’est-ce que Périscope ?

A mi chemin entre Snapchat et Youtube, Périscope permet à n’importe quel possesseur de smartphone de diffuser en direct une vidéo. L’utilisateur choisit de la poster à ses abonnées ou en public et peut l’archiver 24 heures afin que les retardataires puissent la consulter. 

Aujourd’hui propriété de Twitter, l’application a été conçue par deux américains dont le but était de créer un média capable de transmettre en direct des vidéos d’actualité. Kayvon Beykpour, l’un des fondateurs, a d’ailleurs eu l’idée de sa création en assistant aux manifestations qui ont secoué la Turquie en 2013. A peine lancée, l’application a dépassé le million de téléchargements. En janvier dernier, elle atteignait la barre symbolique des 350 000 heures de vidéos mises en ligne quotidiennement.

Le boom de Périscope

Conçu au départ pour les journalistes, Périscope a petit à petit élargit son audience. Alors que les célébrités y postent des messages à leurs fans, les entreprises y véhiculent leurs publicités et les personnalités politiques partagent leurs conférences. Mais le coeur de cible de l’appli est évidemment les adolescents qui y racontent leur vie en direct à travers couchers de soleil, séances de karaoké et conseils beauté. Le tout agrémenter ou commenter avec des coeurs et des petits messages !

Reste qu’avec Périscope, tout le monde peut diffuser n’importe quoi. Certes, les vidéos de nature ouvertement sexuelle sont censurées, mais avec le direct rien n’est prévisible. La modération se fait donc a posteriori principalement lorsque les utilisateurs signalent des contenus inappropriés. Avec Périscope, la prophétie d’Andy Warhol s’avère exact. Chacun a le droit à son quart de célébrité pour le meilleur comme pour le pire….

 

Lisez aussi :

Gossip, l'application à scandale

Retour sur l'affaire Stolen

Réussir ses vidéos sur un smartphone

Publié le

Réagir à cet article