Actualités annuaire inversé

La tablette, un jeu d’enfants?

Si vous avez des enfants et un smartphone ou une tablette numérique, il vous faudra sans doute accepter de partager vos appareils. Méfiez-vous toutefois car si vous trouvez cela amusant au début, il se pourrait que l’enfant veuille se l’approprier plus souvent que vous ne le souhaiteriez au risque même qu’il envoie des messages improbables à votre carnet d’adresses. Si les fonctionnalités des mobiles et des tablettes sont simples – oserions-nous parler de jeu d’enfants ? – cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont sans danger sur l’enfance et l’adolescence. Petit brief à l’usage des parents…

Tablettes : l’enfant et l’interactivité

Pour de nombreux spécialistes, en particulier les psychologues, la tablette numérique et autres systèmes d’écrans interactifs sont des univers pour adultes mais que l’on peut partager avec des enfants. Comme toujours, et la réponse vaut aussi pour la télévision, c’est l’usage qui détermine le caractère positif ou nocif de l’introduction du virtuel dans la vie des plus jeunes.

Souvent débordés par les évolutions technologiques, de nombreux parents ne contrôlent plus le comportement de leurs enfants, surtout les adolescents, face au monde numérique. Pourtant, il est plus urgent que jamais de ne pas baisser les bras. Si les applications virtuelles peuvent fournir des connaissances et du savoir et faciliter la socialisation des enfants, ils peuvent aussi conduire à des troubles du sommeil ou de la vue, à des futurs problèmes de surpoids et de dépression et à une certaine addiction à l’écran.

Vous appelez votre enfant pour qu’il vienne à table et vous recevez sur votre portable sa réponse : « pe pas. Komencer 100 moi ». Si vous aimez l’orthographe, vous recevez votre première décharge électrique. Ce n’est pas la dernière…

Du bon usage du numérique

Plutôt que de choisir la répression ou l’interdiction pratiquement impossible d’ailleurs, mieux vaut concentrer ses efforts sur la pédagogie à suivre auprès de ses enfants pour les rendre responsables. L’idée est de leur apprendre à s’autoréguler ! Des études sérieuses répondent à de nombreuses questions selon l’âge de vos enfants.

Très jeunes, la tablette ou le smartphone peut être un outil éducatif d’accompagnement. L’enfant peut naviguer dans les options sous votre regard attentif (et émerveillé) mais pas quand vous souhaitez vous accorder un moment de pause en pensant l’occuper à moindre effort, mais au contraire quand vous être prêt à suivre ses premiers pas numériques. Contrairement à la télévision, l’appareil interactif développe plus habilement et efficacement les sens des enfants. Ce n’est pas une raison pour les laisser entrer dans tous les programmes, notamment ceux qui présentent un fort potentiel violent. Un accès à des vidéos internet, par exemple…

Pour l’enfant, la tablette est un jeu. Mais pour qu’elle le reste à part entière sans se transformer en risque de dépendance accrue, c’est aux parents de la classer dans la rubrique activité au même titre que toutes les autres mais sans lui donner la place prépondérante. C’est le prix du développement intellectuel durable !

Lisez aussi :

Pour être heureux, éteignez votre téléphone!

Smartphone, entre rêve et besoin

A quel âge peut-on avoir un téléphone portable?

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article




natashaP Posté le
Pour info, en Grande-Bretagne, un million d'enfants ont leur premier téléphone portable à 5 ans ! (mais la plupart à 11 ans)