Actualités annuaire inversé

Dépister le sida sur son smartphone, c’est pour bientôt!

|    Partager

On connaissait les applications qui aident à lutter contre le cancer du sein ou encore les téléphones portables qui nous permettent à réaliser des tests ophtalmologiques. Le téléphone portable n’est pas seulement dangereux pour la santé, il remplace aussi parfois notre médecin. Et si demain, il remplaçait même les laboratoires d’analyses médicales ? En tout cas, c’est qu’on imaginé des chercheurs américains en créant un test capable de dépister le virus du sida et la syphilis grâce à notre smartphone.

Dépister le sida sur un smartphone : comment ça marche ?

Cette invention pourrait s’avérer très importante dans la lutte contre la pandémie du sida. Nous la devons à des chercheurs de l’Université de Columbia située à New-York. Elle prend la forme d’un simple accessoire que l’on peut accroché à son smartphone ou brancher directement sur un ordinateur. A partir d’une goutte de sang prélevée sur le doigt d’un patient, il permet de détecter en seulement 15 minutes la présence d’anticorps liés au VIH ou à la syphilis, deux maladies sexuelles transmissibles toujours mortelles.

Cet accessoire qui reproduit toutes les procédés mécaniques, optiques et électroniques d’un laboratoire d’analyses médicales, a déjà été testé par des personnels de santé au Rwanda. Ces derniers ont prélevé du sang du 96 femmes, recrutées dans le cadre d’un programme de prévention sur les risque de transmission du VIH entre un mère et son enfant.

Quels sont les avantages du dépistage sur smartphone ?

Si ce test d’un nouveau genre est présenté comme une grande invention, c’est d’abord grâce à son coût. En effet, cet accessoire ne coûte que 34 dollars (environ 30 euros) à produire, bien loin des 18 450 dollars (environ 16 300 euros) du test ELISA qui est aujourd’hui le principal test de dépistage du SIDA puisqu’il est par les laboratoires spécialisés du monde entier.

Autre avantage majeur de cet accessoire : il peut être utilisé partout !  En effet, grâce à sa faible consommation électrique, il pourrait être utile dans les pays où la distribution d’électricité est plus aléatoire comme, par exemple, dans les régions désertiques du globe.

En enfin, les chercheurs américains soulignent que l’objet est très solide, simple d’utilisation et qu’il ne nécessite aucun entretien particulier. A en croire ces ingénieurs, cet appareil pourrait donc rapidement devenir incontournable dans la détection du VIH et la syphilis, en attendant, un jour, de pouvoir réellement guérir ces maladies mortelles grâce à notre smartphone peut-être…

 

Lisez aussi : 

Plus téléphone mobile que ça, Tumeur ! 

Les ondes électromagnétiques, un danger invisible ?

Un accident de la route sur 10 est lié au téléphone

Publié le

Réagir à cet article