Actualités annuaire inversé

Cancer et téléphone: le débat est relancé!

|    Partager

L’usage du téléphone peut être néfaste pour le couple, le sommeil, la concentration. Mais l’est-il pour notre santé ? Depuis plusieurs années, des rapports font état de résultats contradictoires sans qu’aucun ne parvienne à faire l’unanimité auprès des scientifiques. Une nouvelle étude américaine vient remettre le débat sur le tapis.

La réponse vient des rats

Pour mener cette étude, les chercheurs américains ont exposé plusieurs groupes de 90 rats à des niveaux d’ondes électromagnétiques allant de 1,5 Watt par kilogramme (W/kg) à 6 W/kg et ce tout au long de leur vie, 18 heures par jour. Résultats ? Les ondes émises par nos mobiles sont responsables de deux types de cancers chez les rats : le gliome cérébral et le schwannome cardiaque. Traduisez : un cancer du cerveau et une tumeur du coeur.

S’il s’agit de la plus grande étude réalisée jusqu’à présent sur ce sujet (elle s’étend sur deux ans et a couté plus de 20 millions de dollars), elle est toutefois à prendre avec des pincettes. D’une part parce que le débit d’absorption spécifique (DAS) des téléphones portables commercialisés est inférieur à 1 W/kg. D’autre part parce que les rats ont été exposés entièrement aux radiations, et ce tout au long de leur vie, ce qui reste inimaginable pour l’homme. 

Des chercheurs présentent des résultats différents

En 2014, une étude menée en France avait démontré que les personnes atteintes de tumeurs du cerveau utilisaient plus fréquemment leur mobile. Les chercheurs avaient indiqué qu’à partir de 900 heures d’appels passés avec un portable (soit 30 minutes de téléphone par jour pendant cinq an), le risque de cancer du cerveau était multiplié au moins par deux.

Récemment, en Australie, des chercheurs de l’université de Sidney faisaient part d’une autre étude réfutant catégoriquement le lien entre cancer et le téléphone portable. Celui-ci ne serait pas responsable de l’augmentation des cas de cancers ces trente dernières années. Ils ont comparé, entre 1980 et 2012, l’incidence des cancers du cerveau et l’évolution du marché de la téléphonie mobile et ont établi une stabilité des tumeurs.

Alors qui des chercheurs français, australiens ou américains ont raison ? Le débat ne fait sans doute que commencer

 

Lisez aussi :

Pourquoi le téléphone est-il dangeureux pour la santé ?

L'abus de téléphone est dangeureux pour le cerveau

Pour être heureux, éteignez votre téléphone portable

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article